Définir le stress

Dormir mieux

 

Une séance de relaxation avant de dormir, quand on a eu une journée excitante, est une bonne mise en préparation d’un sommeil sain et réparateur.

J’étais moi-même une grande stressée. Aujourd’hui, je me soigne !

 

Ces excès de stress nous rendent nerveux, irritables et indisponibles pour nos proches. Ils nous forcent à commettre des impairs, à rater de bons moments et à passer à côté de choses importantes. J’ai aussi observé que ces comportements nous poussent à taire certains symptômes de fatigue, de surmenage et d’épuisement.

Peut-être que certains d'entre vous se reconnaissent ?

À force de tirer sur la corde, il y a des conséquences.  Beaucoup d'études épidémiologique tentent de nous prouver que le stress est à la base de problèmes de santé que nous pourrions éviter avec une meilleure gestion du stress, en incorporant dans nos plannings un programme de relaxation. Pour en comprendre la nécessité, il est impératif d’avoir  une meilleure connaissance du stress et de ses effets à plus ou moins long terme.

 

Quelques agents stressants

 

Les enfants, le partenaire de vie, le travail, l’autorité, l’argent et la santé.
Notre manière de penser peut être un agent stressant. Un chien qui aboie sans arret

Les travaux dans la rue, la pollution, le climat.

 

Le stress, un bien ou un mal ?

 

On connaît le bon stress : eustress (par exemple : quand on tombe amoureux, on a la force de déplacer des montagnes…)

MAlheureusement il y a aussi le mauvais stress : dystress

 

Pourquoi sommes-nous stressés?

Le stress a -t- il une utilité?

 

 

Le stress est paradoxal, car le bon stress est un moyen fulgurant d’avancer, il donne de l’énergie, stimule l’élan vital et nous permet de progresser. Le mauvais stress, inversement, est la source d’une multitude de problèmes sociaux, médicaux et émotionnels.

Si nous n’avions plus aucun stress, nous serions proches de l’état de la mort, donc il n’est pas du tout possible de le supprimer totalement Notre but va consister à l'amener à un niveau positif, pour finalement réussir à l’optimiser. Et ainsi, contribuer à notre rendement professionnel, à la santé et au bonheur, par une meilleure gestion du stress.

On peut en déduire que le stress bien utilisé est notre ami.

Exemple de situation : Un animal m'attaque -> mes yeux le voient -> un message de danger est envoyé au cerveau -> le cerveau envoie un message au système sympathique -> le système sympathique produit immédiatement de l’adrénaline ->

                        - Le cœur bat plus vite pour envoyer plus de sang  dans l’organisme

                        - Les muscles sont alimentés en sucre et en graisse.

            - La digestion se ralentit.

            - La respiration s’accélère.

            - Augmentation de la transpiration pour permettre au corps de se refroidir durant l’effort.

                        - Libération du facteur de coagulation sanguine (en cas de blessure).

                        - Le corps est en alerte, prêt à attaquer ou à fuir.

 

Si on constate que l’adrénaline nous rend plus performants en cas d’alerte, on sait que l’excès d’adrénaline ouvre la porte aux infarctus et aux ulcères.

Lorsque le danger est écarté, c’est le système parasympathique qui prend la relève et rétablit les fonctions au repos. Le corps peut récupérer.

 

Le stress devient un problème lorsque le corps reste en situation d’urgence. Il fabrique alors une hormone appelée le cortisol, qui aide le corps à tenir le coup pour un stress sur un long terme.
Progressivement, le corps va stocker l’adrénaline et le cortisol, qui peu à peu vont user l’organisme, qui montrera des signes de faiblesse là où il est le plus fragile.

L'excès de ces deux hormones est nocif pour notre corps.
Les premiers symptômes d’excès de stress sont la fatigue, les pertes de mémoire, les insomnies, les douleurs musculaires, la baisse de la libido, l’agressivité, les problèmes de digestion…

 

CENTRE BIEN-ETRE DESSAUGES
 
​Crystelle & Melanie Dessauges
 
cbed@bluewin.ch

​​+41 27 565 78 85